3ème Communication Nationale sur les Changements Climatiques

w

Sous la présidence du Mr Abdelkader Amara ministre de l’Energie, les mines, de l’Eau, et de l’Environnement, s’est tenu le mardi 16 février à la bibliothèque nationale de Rabat un séminaire sous le thème   » la politique du changement climatique au Maroc: réalités et perspectives « .

Cela consiste à présenter  la Troisième Communication Nationale (TCN) à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changement Climatiques (CCNUCC). Mais d’abords de quoi il s’agit ?

La Communication Nationale est un document périodique requis par la Conférence des Parties et qui fait état de la situation de la mise en œuvre de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques au niveau National. Parmi ces composantes figurent les inventaires des émissions des gaz à effet de serre au Maroc, l’analyse des options d’atténuation des Gaz à effet de serre, la vulnérabilité et l’Adaptation au changement climatique, ainsi que les autres informations pour atteindre l’objectif de la Convention.

En ouverture des travaux du séminaire en question, ont été présentés les résultats de la TCN en termes de vulnérabilité de notre pays vis-à-vis du changement climatique et de participation du Maroc aux émissions globales des GES. Les principaux secteurs concernés ont présenté ensuite leurs stratégies sectorielles d’atténuation ou d’adaptation au changement climatique. La présentation des stratégies sectorielles concernant l’axe de l’eau , agriculture, foresterie, littoral,  aspects sociaux…

Cette rencontre intervient après l’adoption le 12 décembre 2015 à Paris d’un accord universel et historique devant permettre une action internationale collective contre le réchauffement planétaire.

Le Maroc en participant activement au processus de négociation ayant abouti à l’accord de Paris et en organisant la COP 22 à Marrakech en 2016, affiche clairement sa volonté de contribuer pleinement à l’effort mondial de recherche de solutions durables aux effets du changement climatique.

Les participants à ce séminaire ont eu donc l’opportunité de débattre des principaux résultats de l’accord et de ses enjeux pour le Maroc. Une attention particulière a été donnée aux mécanismes et actions à mettre en place pour permettre à notre pays d’honorer ses engagements et aussi de bénéficier des financements prévus dans la cadre de cet accord.

Ont participé à cette rencontre des responsables de départements ministériels, des opérateurs économiques publics et privés, des représentants de la société civile et du monde des médias. Y ont pris part également des représentants de bailleurs de fonds, des agences de coopération bilatérale et des experts nationaux. En fin,  les mesures d’atténuations avec celles d’adaptation   et les mesures transverses comme le renforcement de capacités, le transfert du savoir faire.. les attentes sont grandes à l’horizon de l’exploit grandiose au continent de l ‘Afrique cela ne peut être que la #COP22 à la ville de rêve Marrakech.

 

 

 

jho

source: communiqué de presse

http://www.mem.gov.ma/…/Di…/Discours2016/Discours16Fev16.pdf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.