Amina slaoui a le grand mérite du prix takreem

takreem

La cérémonie du prix Takreem est une exception cette année puisque non seulement, elle s’est déroulée au Maroc, à Marrakech, mais c’était le mérite du prix et du talent marocain en la personne de Amina Slaoui dans la catégorie de


Philanthropie et actes sociaux . C’était émouvant lorsqu’elle entre sur scène en fauteuil roulant  et en anglais, elle   prend la parole  avec enthousiasme pour partager son expérience, tout le monde s’est mis debout par respect et admiration pour son exceptionnel parcours.
Effectivement, c’est une femme qui a fait de son handicap, une raison de vivre. Elle milite depuis plus de  20 ans pour le respect des droits de handicapés. En 1992, en passant  ses vacances avec son mari  au Costa Rica, elle a eu un accident de vélo qui l’a rendu paraplégique. Lorsqu’elle rentre au Maroc après plusieurs mois de rééducation à l’étranger elle ne voit pas son handicap comme une fatalité au contraire, elle le voit comme un engagement  pour changer la mentalité qui marginalise cette couche sociale.
En intégrant l’association  » L’Amicale Marocaine des Handicapés  » Amina Slaoui avec d’autres volontaires a participé au  développement  de l’association. Dans sa démarche de combat, elle présidente de L’AMH réussit en 2001 à réalisé son rêve : Le centre Noor , le premier en son genre au Maroc qui prend en charge les soins de rééducation  pour les bénéficiaires. Elles fait de grands efforts pour  » favoriser l’inclusion des personnes en situation de vulnérabilité et d’handicap dans la société marocaine en créant de nouveaux services et produits à fort impact social  » .
Ainsi Takreem en récompensant en novembre dernier  Mme Amina rend hommage à la femme marocaine qui contribue d’une façon ou d’une autre à la construction d’un Maroc uni et solidaire.

Source image: Google images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.