La campagne digitale : #100DHpouraider est une fierté pour la #Twittoma

100Dhspouraider

Face à l’ampleur du drame causé par les inondations surtout dans le sud du Maroc, la   a lancé un appel de solidarité aux internautes marocains pour venir en aide aux régions sinistrés.


Dans nos habitudes » jar mataydouzch jaro « , telles qu’ils soient les circonstances; les voisins entre eux reflètent cette belle image de soutien et de solidarité. De nos jours le principe est le même, seul le moyen change. La toile marocaine s’est mobilisée à travers l’opération     afin de collecter les dons pour les victimes . Grand succès à moins de 24 heures la somme de 100 000 DH a été dépassée.
Dans le cadre de l’initiative plusieurs entreprises ont contribué au site : http://www.cotizi.com dont meditel a fait parler d’elle en faisant un don de 45 000 DH, La Fondation ADDOUHA a fait un don de 80 000 DH, le groupe Managem afait un don de 60 000 DH , le groupe Saham a fait un don de 100 000 DH, Ciment de l’Atlas a fait un don de 45 000 DH A l’écriture de ce billet la contribution de  CIMAT a été revue à la hausse …400 000 DH d’après notre initiateur Marouane Harmach.
L’ opération sera prolongée jusqu’au dimanche à minuit afin de permettre à tous de contribuer, et peut être financer un quatrième voire un cinquième convoie de la Banque Alimentaire pour les populations touchées par les inondations.
L’internet est sans aucun doute le média le le plus puissant qui existe, mais l’action que nous menons tous avec amour demeure la plus réussie puisque d’un clic la communauté du web marocain, dont je suis fière d’appartenir, a suscité tout le respect pour s’engager à rendre le sourire aux enfants et essuyer les larmes des femmes , à votre tour rejoignez-nous sur   c’est facile et cela peut rapporter gros, la générosité ne se donne pas, cela se sent. Les attentes sont grandes mais  ce geste est une valeur humaine qui n’a pas de prix.

Source image: Google images

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.