La carie attaque les gouverneurs arabes

gouverneurs arabesIls ne prenaient pas soin de leurs peuples convenablement, ils laissaient les restes s ‘accumulaient de jour en jour, d’ un mois à un autre, et d »une année à des dizaines d’années , sans se soucier des conseils des spécialistes : de bien

nettoyer, d’utiliser plus de délicatesse et moins de violence car c’est fragile, cela  risque de faire mal, et cela peut même saigner. Les gouverneurs n’envisageaient pas à se donner le temps pour pouvoir donner un nouveau souffle aux aspirations, à donner de la fraîcheur aux discours et non de rester fidèles aux anciennes méthodes, et une fois qu’ apparaît un mal on l’arrache sans anesthésie. Arrivé au stade de la carie peut menacer le tout, au point d ‘arracher sans pitié, et la seule issue qui reste : c’est de changer, d’ enlever ce qui a vieilli, ce qui est démoli, ce qui est usé, ce qui sente mauvais,  et d’installer une nouvelle forme dans un nouveau corps pour arriver à un nouveau look et avoir un beau sourire à toute une vie .

Source image : Google images

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.