Casa dénonce l’ absence du bon voisinage

massira

Moi je fais une approche entre ce qui se passe dans la société civile et ce qui se passe dans le domaine politique. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que cela peut toucher l’ honneur d une personne comme l’ honneur d’un pays. La mésentente du

voisinage est une chose courante, et nul n’ est épargné de ce fléau qui date depuis  l’existence de l humanité. Ton voisin peut rendre ta vie paisible à un enfer si tu tombes dans son pièges du dira-t-on, ou tu subies ses manigances qu’il tisse derrière ton dos sans raison.
Ainsi on peut te jalouser de tout,  même de ton sourire le matin,  si tu habites une belle demeure ou si tu achètes une nouvelle voiture, le voisin pourra même regarder avec amertume la réussite de tes enfants soit dans leurs études, leurs éducations, leurs disciplines voir leur look. Ils ignorent que ceci est un don du ciel plus un suivi quotidien sans relâche. Ce phénomène on le vit actuellement dans notre pays le Maroc qui est la cible de ses voisins du nord comme ceux de l ‘Est. Jadis notre prophète Mohamed 3alihi assallame a incité les musulmans au bon voisinage et leur a démontré ses vertus nombrables au point qu ils ont cru que le voisin pourra prendre part dans l’ héritage des particuliers. Néanmoins, c est le contraire que nous découvrons ces derniers jours : l’ affaire de Laayoune et plus précisément les événements du camps Akdimizig ont dévoilé la réalité du voisin l’ Algérie, qui nous jalouse de tout, du mandarines jusqu aux sardines , de notre géostratégie, de notre paix, de notre harmonie avec le règne, notre politique dans le développement dans tous les secteurs industriel, agricole touristique social(INDH). Nos voisins vont loin dans leurs manigances au point de soutenir une bande de criminels pour porter atteinte à notre patrimoine .

L’ Autre voisin, l’Espagne à son tour n’ est pas resté indiffèrent ses médias ont fait couler beaucoup d’ encre comme pour prendre revanche de l histoire du Maroc qui leur rappelle la gloire des Almoravides en octobre 1086, la bataille deZallaka ou Sagrajas, sur les rives du rio Guerrero, qui sauva l Espagne musulmane des armées de Alphonse6.  Alors Amir Youssef Ibn Tachfin après avoir écrasé les castillans il se lance à la conquête du sud de l’ Espagne et prend le contrôle de l’ Andalousie. Cet héritage historique a bouleversé l Espagne dans le passe, mais au présent, le Maroc fait parler de lui en organisant en 6 novembre 1975 la marche verte pour libérer son Sahara spolié. Cette marche s’ est croisée ce dimanche 28 novembre 2010 avec la marche pacifique de Casablanca pour dénoncer les attitudes et les falsifications des médias Espagnol. Les manifestants qui ont atteint les 3 millions dans un climat responsable ,ont acclamé leurs protestations aux positions hostiles du parti populaire espagnol, d autant plus les marocains ont exprimé leur indignation de l’ attitude du parlement Européen qui a négligé toute objectivité.

Revenant maintenant au simple citoyen dont la relation avec ses voisins peut connaître des hauts et des bas; s’ il y’ a par exemple un malentendu entre deux voisins, un troisième intervient et essaye de remédier et de rompre l’ aspect glacial de la relation. Même chose entre les pays voisins: il y’ a comme sorte de guerre froide. les rapports bilatéraux d’un pays envers un autre peuvent connaître une froideur ou une crise au niveau d’ ambassadeurs. Cela pourra même aboutir à l’ intervention d’ un pays ami pour rendre les relations plus chaleureuses. De ce fait cette approche du voisinage politique et sociale se fonde sur des données héritées dans l’ histoire dans l’ espace et dans le temps. Maintenant que des décennies nous sépare, est ce un hasard que les deux voisins s’ unissent contre nous ? Ou veulent- ils renvoyer le message à Youssef Ibn Tachfin qui à plus de cent ans était maître d’ un royaume qui va de l’ Espagne à l’ Algérie jusqu’ au Sahara? références:Memorats_documentations-histoireMemoraArts

Source image : Google images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.