COP22 # Zéro Mika n’est pas une affaire d’industrie mais de femme aussi

KFA

La campagne #Zero Mika m’a emmené loin dans les souvenirs. Je suis perplexe à l’idée de savoir que tout change avec le temps. Les vertus des produits qu’on cessait pas de montrer aux consommateurs d’hier sont devenus aujourd’hui un malheur pour l’écologie.

Vers les débuts des années 70, toute jeune je découvrais le genre de promotion qu’on faisait; les moyens changent mais le principe reste le même . Une femme très moderne, d’une certaine hiérarchie sociale organisait une réception chez-elle à la faveur d’une autre femme venant de Casablanca qu’on appelait à l’époque Mme Mika.

On tenait à inviter la femme du Caid, des professeurs, des directrices…des femmes qui semblaient suivre les dernières tendances de cet époque. Elles étaient toutes belles et élégantes dans leurs habits traditionnels pour recevoir Mme Mika comme il se doit. Cette dernière leur présentait les derniers modèles de la production d’ustensiles et articles de cuisine en plastique. Elle leur faisait l’éloge du pot de mayonnaise, de la poche à douille, pots pour glaces, sorbetière ….Ma petite tète retenait seulement ceci mais la présentation surement était variée et riche en articles en plastique.

La femme marocaine petit à petit découvrait l’efficacité, la légèreté d’usage du plastique dans sa cuisine. Se détachant avec le temps des produits du terroir en abondant  dans un coin Tba9a dial khobz et prenant à sa place un panier en plastique ou même un sachet en plastique pour mettre le pain fait à la maison. La  belle 9ouffa  traditionnelle elle aussi, ne fait plus partie  du décor de la cuisine marocaine. Elle fut remplacée par des dizaines, des centaines, des milliers et des millions des sachets en plastiques de toutes les formes et de toutes les couleurs.

la légèreté du plastique est devenu aujourd’hui un lourd fardeau sur terre. Notre santé et notre environnement sont menacés. Le 1er juillet 2016 est le rendez-vous  officielle de  la fin des sacs plastique au Maroc. Après son adoption en Conseil de gouvernement, puis par les deux chambres du parlement, la loi n°77-15 interdisant les sacs  en plastique doit en effet entrer en vigueur  au début de  juillet. Les attentes sont grandes: la femme comme d’habitude est appelée à sauvegarder la nature en adoptant dans son entourage de nouvelles habitudes en donnant plus de valeur aux produits de terroir car l ‘environnement est une affaire de femme aussi. Bye bye Mme Mika, bonjour Zéro Mika.

Zeromika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.