La maladie d’Alzheimer= silence et abondance !

cop22

Coté beaux discours on est bon parleur, coté promesses on te fait croire aux châteaux d’Espagne. Cette réalité on ne cesse de la découvrir partout dans la société marocaine, mais son impact est fort lorsqu’il atteint le monde associatif qui vit et respire avec l’esprit du bénévolat.

Suivant son rythme malgré les contraintes quotidiennes, l’association « Anour de la maladie d’Alzheimer  » a organisé un grand événement  le samedi 22 octobre sous le thème  » rencontre et communication entre médecins et familles du malade d’Alzheimer  » qui s’est déroulé dans la chambre de l’agriculture de Kenitra.  Dans un atmosphère de convivialité, les familles des malades d’Alzheimer et les invités d’honneurs qui seront conférenciers après étaient reçus.

Le Dr Toufik Lahlou président de » la fondation islamique des gens âgés »a insisté sur une thérapie collective vu le dépassement psychique que vit la famille des malades. Le Dr Elbouhssini ses précieux conseils sur la nutrition se basant sur les légumes et les fruits sans oublier le rôle du sommeil du soleil et la marche aussi. Les interventions du Dr Moussaoui ophtalmologue, Dr Afifa Lahlou généraliste, le kinésithérapeute Aziz Garaoui ainsi que Mr Sliman sur l’entraide nationale ont apporté des éclaircissement et des réponses aux familles présentes sur l’hygiène de vie . Le débat était riche, le témoignage de la plupart des femmes qui prennent soin de leurs proches était très émouvant. En ose enfin de parler de sa douleur, de ses émotions de son embarras, de ses difficultés à vivre avec cette maladie. Le besoin d’être entendue, d’être aidée, d’être soutenue par l’association dans la limite du possible tout le monde a exprimé ses sentiments de remerciements. Cependant de nombreuses questions des familles sont restées sans réponses. les spécialistes tels que le neurologue Dr Alia Lamrani, le psychiatre et gériatre Dr Bouchikhi Khalid, le neurochirurgie Dr Taghi, la diététicienne Dr Louraoui Salma, le Dr diabétologie et diététique nutrition Hami Fouzia tous n’ont pas pu répondre présents à l’appel des familles qui souffrent du silence habituel auquel se joint l’indifférence de ce samedi.

Par ailleurs, l’initiative de l’association avec sa présidente Mme Nour ses membres dynamiques femmes et hommes a relevé le défi et a su libérer la voix de la femme marocaine qui est condamnée à prendre soin de son époux malade qui la violente  chaque fois…à travers cette communication on a découvert les conséquences de l’esprit de « laisser faire » par les responsables, les décideurs politiques, les médecins, la société civile…la révélation d’une maman nous secoué: j’ai obligé ma fille à abandonner l’école pour m’aider à entretenir sa grand mère.

Nous étions choqués par la réalité d’abandonner nos citoyens à cette fatalité qui est L’Alzheimer. Les démarches de l’association continuent malgré tout, la formation des aides sociaux est un grand projet comme une approche sociale pour les familles des malades. Les bonnes nouvelles n’ont pas manqué ce samedi: le local et une voiture seront aux service de l’association d’après les fidèles amis du bénévolats.

La valeur n’attend pas le nombre des présents! la contribution de l’ensemble de la société est un message noble pour bâtir un Maroc qui attend beaucoup de nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.