La marche de Rabat: l’unité des marocains face à Ban ki-moon

12832290_1043866925651955_5134820789947462809_n

J’ai assisté à plusieurs marches à Casablanca ou à Rabat même, cependant celle de ce dimanche 13 mars est exceptionnelle, pour la simple raison que ce n’était qu’à travers mon blog et mes billets que je participais comme geste de solidarité et de présence à la cause nationale:

j’exprimais mon refus aux manipulations qu’on tissaient à la question de notre Sahara   alors que ce dimanche pour la première fois je quitte mon blog et je rejoins la foule des manifestants tenant  d’une main le drapeau et l’autre main la photo du défunt Roi Hassan II, et ce geste n’emmène loin bien loin. Le flashback, dont le Sahara est de retour dans ma mémoire. je me souviens il y’a 40 ans en 1975 accompagnés de nos professeurs on sortait du collège avec les drapeaux également les photos du Roi. Il y’avait la même ambiance que ce 13 mars la seule différence c’est qu’ auparavant nos slogans dénonçaient Fronco alors ce samedi c’est à Ban Ki-moon qu’on s’adressait.

A Rabat, je parcourais moi aussi le chemin sans sentir la grande distance depuis place de  Marjane où on a laissée le mini bus qui nous transportait de kénitra moi et plusieurs femmes appartenant à l’association  » Nour-alzheimer « .

Une fraîcheur matinale nous recevait elle aussi dans la joie de l’événement. Au  hauteurs des rives de Bou Ragrag sur le pont une marré de manifestants remplissait la place:  des femmes des jeunes des hommes brandissant les drapeaux chantant pour le Sahara et criant fort dénonçant les propos du secrétaire général de L ‘ONU Ban ki-moon qui étaient tenus au camps de Tindouf et  à Alger le 6 mars. Le peuple marocain est blessé, on conçoit mal la légèreté à détourner une réalité historique: le Maroc est dans son Sahara et non un occupant, c’est inadmissible d’accepter une telle atteinte à notre intégrité territorial. La grande mobilisation de trois millions de marocains venant de toutes les villes  du pays n’est pas un hasard pour faire un tour dans la capital c’est un devoir pour la nation et notre Sahara. Les images et les vidéos diront plus de ce que je décris, la spontanéité et la sincérité des marocains se lisaient sur leurs visages et se sentaient dans leur voix qui crie fort pour la marocanité du Sahara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.