Le portable tayfdah

portable

L’avortement est un sujet qu’on discute dernièrement  au niveau national. A ce débat Chafik Chraibi, gynécologue et chef de service de la maternité des Orangers de Rabat, a mis la main sur un sujet aussi brûlant puisqu’il défend le droit de l’avortement et dénonce sa clandestinité. Le chiffre alarmant de 800 avortement par jour au Maroc laisse couler beaucoup d’encre entre l’aspect religieux et social sur le débat.

En parlant société je vous raconte une histoire qui illustre comment l’avortement clandestin est aussi présent à devenir un choix douloureux.
La nuit du samedi bien froid en ce mois de février,dans une avenue pas trop déserte, un jeune homme de son portable parlait à haute voix  sans se rendre compte du silence qu’il vient de perturber et sans se soucier des passants. Il est emporté par

une discussion révélant ainsi des vérités choquantes auxquels certains curieux se tournent le dos alors que d’autres continuent leur chemin en s’exclamant !!!

A travers son portable, tout le monde a su qu’il parle avec Nadia. Son problème à elle, il ne peut pas le résoudre. Il ne dispose pas d’une telle somme d’argent : 3000 dh c’est beaucoup pour lui. Elle n’a qu’à chercher la solution ailleurs ! il crie encore de toutes ses forces: le scandale c’est toi qui le cherches, moi je suis marié et père d’une fille.

Il continue de parler en marchant et change le portable d’une main à l’autre, d’une oreille à l’autre et pour calmer le jeu il lui dit en se défendant : c’est la responsabilité de nous deux ok mais plus pour toi, tu as 30 ans et je ne t’ai pas forcé  de m’accompagner, salina.

Finie la discussion ! il éteint  son portable et s’enfui dans l’obscurité de la nuit laissant l’histoire de Nadia partagée avec des inconnus devenus connus par un simple geste maladroit d’un mauvais utilisateur du portable et du sort d’une jeune fille aussi maladroite que lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.