LE MAROC ENTRE LES AMIS ET LES ENNEMIS

Le maroc

 

Encore une fois mon pays est visé par soi – disant ses amis et ses voisins. Le mal dans la vie de tous les jours, qu’on ressente toi et moi , ne vient pas du ciel, il vient de tout prés de toi, il peut venir de ton ami comme de ton voisin: le point commun c’est

sentir le mal dans ses grandes dimensions comme a dit le poète arabe: le mal des proches est plus douloureux que le coup de l’épée.
Ce mal est l’inattendu de demain ! c’est la déception pour un ami à qui un jour on s’est confié, sur qui un jour on pourrai compter, tout s’évapore d’un coup! ni l’amitié ni le voisinage semble demeurer: seul l’intérêt compte aujourd’hui.                                                                  Après les évènements du camps Gdimizig à Laayoune en 2010, l’affaire de Aminato Haydar et le bruit de la visite de Kenny Kennedy à Laayoune  vient  le projet Américain d’élargissement de la mission de la Minurso à la surveillance des droits de l’homme pour secouer une fois de plus le dossier de notre  Sahara. Ainsi  le Maroc actuellement vit l’heure de vérité! le masque est tombé ni les voisins ni les amis qu’on accueillait bras ouvert méritaient notre confiance.
Lors de son premier discours à l’adresse du monde arabo-musulman, au Caire en 2009 le président Obama a déclaré: Le Maroc a été la première nation à avoir reconnu l’indépendance des Etats-Unis, tout le monde a manifesté son réconfort de l’amitié de ce pays mais hier n’est pas aujourd’hui.Si l’histoire dit que le traité d’amitié avait été signé entre les deux pays en 1796 la proposition du Minurso récemment  montre bien le contraire. Nous, on a pas besoin qu’on soit récompensé pour notre respect pour la liberté des peuples cependant nous avons besoin,  de  plus de démocratie et de justice à l’égard de notre question du Sahara marocain. Aujourd’hui nous refusons catégoriquement tout ce qui peut toucher de loin ou de prés notre intégrité territoriale; nous disons non aux conspirations, aux trahisons: l’affaire du Sahara est le dossier de tous les marocains, il est incontestable de nous séparer de nos frères et sœurs sahraouis: le goût des dattes de notre Sahara nous est chère il ne pourra jamais remplacer celui du chocolat, le son de la musique de lguadra nous bercent dans un univers tendre et chaud à la fois. Le sable fin, la mer, le poisson, les trésors du Sahara nous appartiennent et nul n’a le droit d’y toucher.
Le projet de Minurso qui a suscité le mécontentement de pays amis comme la France, l’Espagne et la Russie s’avère unilatérale, il tend par sa décision  à récompenser les autres parties: l’ Algérie et le Polisario alors que le Maroc a proposé son plan d’autonomie du Sahara Marocain qualifié d’initiative positive par les capitales occidentales et les pays arabes. Il ne faut pas oublier encore que le Maroc dérange ses voisins; on le prend comme modèle de stabilité dans le monde arabe, alors que le printemps dans certains pays  est devenu un véritable enfer.
Finalement, il est important de rappeler que les Marocains sont le peuple du défi, de la résistance, de la marche verte, le peuple qui a toujours choisi la diplomatie certes mais il ne toléra jamais qu’on touche à ses terrains ni à son Sahara ni de porter atteinte à sa souveraineté. Notre capitale réside dans notre solidarité tous, le souverain demeure le symbole de notre stabilité et notre unité.

Source image: Google images

2 comments

  • tout à fait coté social, coté économique, coté stratégique tout ce qui se passe dans la vie des gens est vu en grand plan dans la vie politique des peuples.
    nous aimons tous notre pays mais moi je vous demande de l’aimer encore car il mérite d’être aimé

  • votre article est une approche entre le sociale et la politique c’est aussi une façon d’aimer son pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.