No vie sans No-dep

Depuis que No-dep fait partie de leur vie, on peut le trouver partout en boite dans le tiroir, en notices sur le bureau pour l’assurance, dans le sac de la dame pendant les voyages…Après ses effets magiques sur le chef de famille, tout le monde fait l’éloge de ce médicament miracle.

Cependant, tout s’écroule le jour où le médecin traitant décide d’arrêter No-dep bien que progressivement, car il a constaté que son patient va mieux et qu’il ne voit plus la vie en noir comme fut à sa première visite en novembre 2009.

Au fil du temps, l’épouse découvre que l’aspect coléreux du caractère de son mari commence à prendre plus d’ampleur. Plus rien ne lui fait plaisir; il se plaint de tout. La réussite scolaire de ses enfants ne l’enchante pas: il ne cesse de répéter à chacun de ses enfants heureux des résultats acquis  » si tu réussies c’est pour toi pas pour moi » et claque la porte derrière lui. La motivation, il ne connait pas sa couleur , ne respire pas son parfum magique sur l’esprit. Les mots durs et blessants, il les maîtrise bien: il reconnait  leurs effets néfastes sur la personne et trouve du plaisir à les lancer chaque fois que l’occasion se présente bonne ou mauvaise ce n’est pas important.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.