l’Afrique ne tolère pas les propos provocants

Stop au mépris on est des africains et fières de l’être , on tolère plus ces préjugés, l’Afrique n’est plus un champs d’expériences c’est un continent riche par son capital humain qui ne manque ni de talent ni de compétence pour dire son mot dans l’histoire de l’humanité. https://www.youtube.com/watch?v=vNZoC57C3vg

Dans une séquence diffusée mercredi après-midi sur la chaîne LCI, Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm à Lille, était interrogé sur des recherches menées autour du vaccin BCG contre le covid-19. Invité en plateau, Jean-Paul Mira, chef de service de médecine intensive et réanimation à l’hôpital Cochin, lui a alors demandé : « Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation, un peu comme c’est fait d’ailleurs sur certaines études avec le sida, ou chez les prostituées : on essaie des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées. Qu’est-ce que vous en pensez ? » Le chercheur lui a répondu : « Vous avez raison ».  

Les’Africains n’acceptent pas ces propos provocants. Ils laissent leurs empreintes avec fierté dans différents domaines notamment en science, le Marocain Moncef Slaoui maxresdefaultchercheur de renommée mondiale  dans le domaine des vaccins en est le bon exemple. Il participe au projet d’une compagnie Américaine pour un vaccin contre le Coronavirus.   Le #covid_19 a détruit les barrières entre les peuples et les continents, il n’y plus de différence en blanc et noir fort ou faible, riche ou pauvre … un minuscule virus a perturbé tous les calculs mais une seule vérité est sentie : l’égalité dans la douleur à faire revivre l’être humain d’aujourd’hui et demain.

مقاومة كورونا بالكمامات

كوفيد 19 جا وبدل بزفاف ديال لحوايج فينا نبقاو بالدار لفترة معينة ما فيها نقاش حيث مسألة منطقية لاحتواء الوباء ، ولكن الحاجة جديدة علينا هي نعملو الكمامة دابا وحتى لمدة أطول بحال الدول الآسيوية أو الدول الأخرى وأصبح ألزاميا نعملوها والقانون يعاقب على تاركها من عقوبة حبسية من شهر إلى 3 وبغرامة من 300 إلى 1300 درهم أو إحداهما . والجدير بالذكر أن المغرب ابتداء من يوم الثلاثاء 14 أبريل سيصنع المغرب 5 ملايين كمامة في اليوم وستباع في علب من فءة 10 كمامة في الواحدة ولن تباع بالتقسيط حفاظا على صحة المواطن من انتشار العدوى، وماشي يكون سلوك جديد علينا نبقاو بالكمامة عند الخروج حيث الفيرروس بمنظور علمي تحليلي خطير ، الكمامة ثم الكمامة قادوها بلوينات بحال لي درت انا https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=t7BGhzzXV20

93243365_3117525374933931_8437132510445436928_o

Le retour forcé aux anciennes habitudes

covid_19

J’ai tout imaginé dans la vie, sauf qu’un jour je me trouve contrariée à faire des choses que j’ai quittées il y’a quelques années sans remords. Je me battais pour faire entendre ma voix exprimant la douleur d’un corps épuisé de lourdes tâches qu’on lui a imposées au début petit à petit. Au fil des années le plaisir de préparer des plats pour la famille, les enfants ou les invités désirés ou non désirés, s’est évaporé avec le parfum appétissant des plats délicieux marocains. Toute femme partout dans le monde n’accepte pas que son corps soit exploité, que sa tête lui fasse mal de la chaleur du four, du bruit du sifflement de la  grande cocotte, de la vapeur chaude du coucous abondant …tout cela pour les autres : les  invités proches ou lointains  les ouvriers saisonniers, maçons, menuisiers, électriciens, plombiers … chacun avec les circonstances qui l’emmènent à ma table à la hâte à l’improviste qu’importe. lorsque le corps a mal il faut réagir, les pieds s’alourdissent, les mains tremblent…le repos n’est plus un besoin occasionnel mais un droit vital. le changement doit venir de nous et non de l’autre qui vit dans sa zone de confort. Ainsi, le corps retrouva son indépendance et son calme. Préparer quelque chose pour sa petite famille est devenu un plaisir pas une corvée. Recevoir les invités par choix voulu et non imposé.

La vie a repris son rythme normal, et voila qu’un jour de mois de Mars je me trouve entrain de revivre mes anciennes habitudes sans que je me rende compte. Un minuscule virus a envahi le Monde: de la Chine, à l’Europe, aux Etats Unis, en Orient, en Afrique …

La pandémie du covid_19 a secoué le Monde entier le taux de décès ne cesse de s’accroître et le nombre des victimes se compte par des milliers. Le confinement est la solution adéquate. En cette crise sanitaire Le Maroc a fait le bon choix au bon moment. Khalik fdarak, restez à la maison, stay at home : le défi pour vaincre le coronavirus est le confinement.

Avec le covid_19 je me trouve reprendre mes anciennes habitudes, j’ai jamais imaginé faire le pain à la maison après des années de galère pour savourer le repos  tout simple qu’il soit. la différence est dans le vouloir le faire, mais mon imagination m’emmène au delà de la chose.

Dans une clinique, gants bleus aux mains, blouson blanche recouvrant tout le corps, j’imagine faire la pâte au goût de la Chloroquine, la couvrir des masques que tout le monde s’arrache dans les aéroports, les cliniques, les hôpitaux….

L’imagination est une chose et la réalité est autre: le covid_19 a réveillé la conscience humaine pour un nouveau équilibre universel.

20200327_135721

 

Voyager en équipe = bonheur partagé

Jeunes et moins jeunes, on survolait comme des papillons dans le ciel pour découvrir ensemble la splendeur des paysages de notre pays le Maroc à travers à un aussi beau voyage.

La plupart d’entre nous vivaient pour la première fois l’expérience du voyage organisé qui est devenue une tendance sans précédent ces dernières années. Si certains optent pour se lancer dans une nouvelle aventure, d’autres prennent l’idée du voyage organisé avec beaucoup de réserve souhaitant garder la liberté dans le temps et l’espace désiré. D’autre part, il y’a une catégorie qui refuse catégoriquement ce genre de voyage en se basant sur des situations vécues soit par non respect de certaines agences de voyages aux programmes désignés soit par manque de professionnalisme en général.

Pour notre groupe, partir de la montagne à la mer c’est avéré le bon choix de tous. Etre accueilli à partir de Rabat par une belle équipe annonce une fois encore qu’un voyage est aussi des liens qui se créent des amitiés qui se construisent dans une ambiance amicale et chaleureuse.

De Kelaa on contemplait une vue panoramique de la ville de Beni-Mellal pour retrouver la fraîcheur à la source AinAsserdoune où l’eau s’abandonne en croisant la verdure avec douceur.

Du haut Atlas, le lac de Bin-el-ouidane nous invite à un voyage dans un décor de rêve, d’une promenade au radot

Que devient le malade d »Alzheimer sans la femme ?

maladie_alzheimer

Le sujet d’actualité en ce mois de mars est sans doute la célébration de la journée internationale de la femme partout dans le monde. En cette occasion plusieurs événements sont organisés, on fait semblant que la femme est présente, on fait appel à des conférencières soutenues par un parti politique ou inviter des figures habituels  toujours sous les lumières, parfois on secoue la poussière dans  certaines associations qu’ à l’approche de ce 8 mars.

En rapport à cela j’ai envie de parler de la femme et pas n’importe qu’elle femme, celle  qui est dans l’ombre et que personne ne prête attention comme il se doit à son égard, de l’effort qu’elle fournit jour et nuit sans relâche. Je souhaite rendre hommage spécialement  à la femme marocaine qui prend soin de son proche atteint de la maladie d’Alzheimer.

Karima, jeune femme divorcée et maman d’un enfant préfère prendre refuge chez ses parents que de vivre dans l’enfer d’un mariage raté pour une raison ou autres. Elle prend soin de sa maman qui est diabétique et de son père dont la santé commence à se dégrader il vient juste de prendre sa retraite. En faisant les courses, son père oublie la viande chez le boucher, en revenant de la mosquée, il oublie le chemin de la maison qui est juste aux alentours…Cela devient inquiétant. Karima lui a mis un badge au cou puisqu’il insiste pour sortir. Tous les renseignements sont inscrits en cas d’un malheur ou d »évasion. Les consultations du médecin traitant, les analyses, les radios, les déplacements à Rabat c’est Karima qui s’en charge bien qu’elle a plusieurs frères et sœurs. Sous prétexte que les unes sont mariées les autres sont fonctionnaires et habitent loin. Seule Karima paie la facture du divorce.

Ses frères et sœurs sont présents dans le coté matériel, coté soin et affectif c’est Karima qui s’y connait surtout après  leurs dernière visite aux parents pour l’Aid El Kebir, leur père ne les a pas connus : Chkoun hadou ? Qui sont -ils ?   La phrase qui ne cesse de répéter, fait mal  au cœur des grands et petits.

Cependant, Karima calme le jeu en disant que ce sont des amis et ils sont ravis de venir le voir. Elle a proposé à ces nouveaux amis de venir dorénavant séparément. Les jours passent et les années, Karima est toujours fidèle à cette honorable  mission. Elle a fait des modifications dans la maison pour mieux surveiller son père: changer l’endroit de la cuisine fermer une porte et l’ouvrir autrement et la même chose pour les fenêtres. Ce qui m’a fait trop mal elle m’a dit :  » il n’a plu l’accès à la cuisine maintenant, avant il fouillait partout, renversait la vaisselle, se salissait, mettait n’importe quoi dans sa bouche , une fois je l’ai surpris entrain de manger les épluchures de légumes  » !!!

Nombreuses les situations auxquelles est affrontée notre héroïne et chaque fois elle s’en sort gagnante. Un jour son père criait et battait de ses pieds en voulant prendre le jouet de son petit fils. C’était Achoura alors Karima est si généreuse avec lui, mais seul le camion lui plaisait. Au tapis rouge du salon il faisait la promenade avec lui.

Elle ne lui donne plus ses médicaments actuellement car il refuse de boire de l’eau catégoriquement. Le choix était difficile mais  un corps déshydraté c’est du sérieux. Elle m’a dit que son père a perdu la notion de sensation, il ne sait plus qu’est que cela veut dire avoir soif ou avoir faim…mais un jour de ce printemps sa surprise fut  grande lorsque son père avec le présentait  les fleurs multicolores qu’elle avait juste planté pendant la matinée dans le jardin de la maison.

Chapeau bas à la femme qui essuie les larmes avec amour, qui veille la nuit, qui  donne sans jamais  attendre de recevoir. Chapeau bas aussi à toutes les femmes offrant leurs temps et leurs énergies au sein de l’association « Noor maladie d’Alzheimer  »  en  bravant le silence et les tabous afin d’assurer une approche humaine aux malades et  leurs proches car Karima et ses semblables le méritent amplement.

 » Il est beau, le jour où l’on rentre chez soi  » une journée exceptionnelle

23c0ccbaac4a18876345d27a477fc5

Lors de retour du Maroc au sein de l’Union Africaine, sa majesté le Roi Mohammed VI a prononcé, le mardi 31 janvier 2017, un discours devant le 28ème sommet de UA à Addis-Abeba. Un discours historique plein d’émotion, sincère et profond.Tellement, il est beau, le jour où l’on est fière de notre Roi qui par sa vision redonne à l’Afrique la reconsidération qu’elle mérite. Le Maroc rentre surement par la grande porte avec le beau discours royal qu’on retrouvera toujours du plaisir à suivre:

مشا الصواب مشا السماق مشا التاويل

16469020_1403606116325874_1902204233_n

كانت جميلة الأوصاف

       بسماقها وتاويلها

وصوابها الملفت

وحنانها الفياض

مع القريب والبعيد

لامست لأخرة مرة

شعرها الحريري الأسود

الذي طالما تمنت

ان يشع بياضا

قبلت جبينها

فسحرني طيب

ومسك منبعث

من شعرها وكفها

 ودعتنا في صمت وهدوء

ما سخاتش بينا

و دموع  الاماس تندرف

من عينيها

 اه يا امي

رحلت وجفت

   دموعنا حسرة بعدك

مشا الصواب مشا السماق

مشا التاويل

وتظل دكراك الجميلة

حية بيننا

لتمسح دمع صغيرنا و كبيرنا

1 2 3 25